L’eco-conception

Déjà… Qu’est-ce que c’est ?
« L’éco-conception consiste à intégrer l’environnement dès la conception d’un produit ou service, et lors de toutes les étapes de son cycle de vie » (AFNOR, 2004).
C’est donc une démarche qui peut être mise en place dans tous les secteurs d’activités, dont les arts graphiques, et sur laquelle je me suis appuyée pour penser mon concept.

L’éco-conception dans le graphisme : en quoi ça consiste ?
Tous projets – éco-conçus ou non – débute par une [phase d’étude] avant d’attaquer la création du support. Dans un prochain article, je reviendrai sur l’étude du support (format, papier, quantité) très liée à l’étape de l’impression. Mais aujourd’hui, c’est de cette étape de création dont je vais vous parler.

définition éco-conception
Partager sur pinterest
polices de caractères fines et étroites - éco-fonts
Partager sur pinterest

Alors… il existe une mise en page “éco-responsable” ?
Et bien oui ! Commençons déjà avec les polices de caractères
Il est recommandé d’utiliser des polices de caractères étroites et fines.
Pourquoi étroite ? c’est plus économique : une police dont les lettres sont rapprochées permet d’écrire plus de mots sur une même ligne et donc d’imprimer moins de pages.
Pourquoi fine ? c’est plus écologique : oui, la police a un impact sur l’environnement. Plus elle est fine, moins on utilise d’encre pour imprimer une même quantité de texte.
Un exemple concret qui répond à ces 2 critères : la Century Gothic. 
Comparativement à l’Arial -> 30% d’encre économisé (impressionnant n’est-ce pas ?)

Mais il y a plus impressionnant encore… 
Des “éco-fonts” ou “polices de caractère écologiques et durables”. (oui ça existe, je vous assure !) Comme la “Ryman Eco », lancée par Ryman, un détaillant de papeterie britannique. Elle a été conçue de manière à trouver un équilibre optimal entre économie d’encre, lisibilité et beauté.
-> 33% plus économique pour un confort de lecture équivalent
Et vous savez quoi ? Elle est gratuite !
Vous pouvez la télécharger ici : [https://rymaneco.co.uk/about.html]

Après les polices de caractères, un autre élément important dans la mise en page : les couleurs.
Saviez-vous que, lorsque l’on diminue l’intensité du noir (de 100% à 85%), on diminue de moitié la consommation d’encre sans altérer la lecture ?
D’où l’importance de jouer avec la densité des couleurs et les dégradés (ok, c’est pas toujours joli).

D’ailleurs, un constat par l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) nous informe qu’un titre sur un aplat (fond de couleur) revient à imprimer une deuxième page écrite !
On comprends mieux alors les conseils donnés : aérer la mise en page et éviter le recours aux aplats de couleurs et photos en grands formats.

 

———————————————
Source : http://www.ademe.fr/ – https://groupe-sequences.fr/

préconisations pour un graphisme éco-responsable
Partager sur pinterest
Mallaury

Mallaury

Hello ! Je suis graphiste éco-responsable et je vous partage mes créations, recettes Zéro Déchet, infos durables et alternatives éco-responsables de mon métier. Et si une collaboration vous tente, j'en serai ravie. Par ici !

Decouvrir Eco-creons

Partagez cet article 

Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
cookies

Ce site utilise des cookies Google Analytics à des fins de mesure d'audience